«

»

Réussir seul : deux mots contradictoires

 

Question de bien commencer l’année, cet article est ma première participation «À la Croisée des blogs», édition  janvier 2012, organisée par Michaël de Mon couple heureux.

Le thème de ce mois-ci est : Peut-on réussir seul?

«À la croisée des blogs» est une initiative de Argancel, l’administrateur de  “Développement personnel.org”.

D’abord que veut dire réussir? Réussir quoi seul?

Selon le dictionnaire Petit Robert :

RÉUSSIR : (Choses). RÉUSSIR (bien mal) : avoir telle issue, aboutir à un résultat (bon ou mauvais).

Donc, réussir n’est pas utilisé que pour les choses positives. J’ai bien réussi. J’ai mal réussi.

Prenons les deux mots séparément et considérons ici le terme «réussir» dans le sens positif.

Réussir

Voici brièvement comment atteindre un objectif.  Je résume ici ce que j’ai lu de divers auteurs en matière de réussite :

  • Avoir un objectif défini

Se trouver un nouvel emploi, devenir son patron, faire du bénévolat, acheter une maison, se trouver un partenaire de vie, avoir enfant, etc.

  •  Travailler pour l’atteindre

Établir les étapes à franchir, la durée pour chaque étape, un échéancier, etc., surtout lorsqu’il s’agit d’un objectif relatif au travail et à l’argent.

Si vous planifiez de fonder une famille et que vous êtes seul(e), vous ne pouvez qu’établir des étapes pour rencontrer un partenaire de vie et voir par la suite si la vie vous «permettra» d’avoir un enfant (on peut vouloir avoir un enfant, mais la «vie» peut en décider autrement).

  • Rester centré sur l’objectif

Le visualiser, le ressentir, faire des réajustements en cours de route, si besoin est.

  • Avoir des croyances positives au sujet de l’objectif

Si vous voulez devenir riche et que vous avez  la croyance que ce sont des gens malhonnêtes qui ont de l’argent, il y a peu de chance d’atteindre votre objectif.

  • Éliminer les croyances négatives

Il faut d’abord les débusquer : elles sont souvent inconscientes et proviennent pour la plupart de votre enfance.

  • Se relever et recommencer en cas d’échec

La victoire n’était peut-être pas si loin, après tout!

  • Avoir un mentor

C’est quelqu’un qui vous sert de modèle : une personne qui a atteint l’objectif visé, que ce soit l’argent, le travail, la réalisation de soi, etc.

Cette liste n’est pas exhaustive, mais regardons-la de plus près, surtout les points qui semblent ne concerner que l’individu qui s’est fixé l’objectif et qui l’a atteint. Celui qui a «réussi».

Besoin des autres?

 

Si votre objectif est de devenir votre propre patron et que vous atteignez cet objectif,  vous en seriez fier, bien sûr, et vous auriez raison. Vous avez eu du courage, vous avez persévéré, vous n’avez pas lâché.  Vous y êtes.

Parfait, mais si vous avez «réussi» à devenir votre patron, un chef d’entreprise, vous avez besoin de clients, de gens qui vont payer pour vos produits ou services.

Vous auriez beau être patron, sans clients, ça servirait à quoi? Vous aurez besoin des autres pour faire en sorte que votre entreprise existe : clients, partenaires, etc. Sinon, pas d’entreprise.

Si vous avez décidé de faire du bénévolat et que vous réussissez à vous dégager du temps pour le faire, vous en êtes aussi fier. Vous avez atteint votre objectif, dites-vous. Mais faire du bénévolat suppose qu’il y a quelqu’un qui reçoit quelque part.  Si vous ne donnez à personne, il n’y a pas de bénévolat.

Vous voulez acheter une maison et vous avez réussi à économiser ce qu’il faut pour avoir la maison de vos rêves.  Mais, il n’y a pas de maison à vendre qui vous convienne.  Qu’à cela ne tienne, vous la ferez construire…  Mais si vous êtes nul comme moi en construction, vous devrez engager des gens pour la construire

Pas seuls

Dans ce monde, nous ne sommes pas seuls.  Nous sommes tous reliés les uns aux autres.  Les scientifiques en physique quantique disent que nous provenons tous de la même source d’énergie.

Tout est énergie, même nos pensées sont énergie et ont une incidence sur ce qui est extérieur à nous.

Le sujet peut sembler irréaliste et dépasser l’entendement pour les personnes qui n’en n’ont jamais entendu parler.  Je ne m’attarderai pas sur la physique quantique, ce n’est pas mon domaine.

Besoin des autres

 

 Nous avons besoin des autres.

Je me permets ici de reprendre les paroles de Joe Vitale dans Le manuel inédit de la vie – Le guide que vous auriez dû recevoir à votre naissance :

 

Vous ne pourrez rien réussir sans le soutien des autres…

Vous constaterez qu’il est plus facile d’obtenir des résultats dans la vie quand des gens vous soutiennent…

Que vous vouliez perdre du poids, cesser de fumer, augmenter vos revenus, créer une entreprise, élever une famille ou quoi que ce soit d’autre, ce sera beaucoup plus facile si vous avez une équipe de soutien.

 

Évidemment, il faudra vous entourer des bonnes personnes, celles qui vont vous soutenir, non pas vous décourager. Il est vrai qu’il est parfois plus facile d’avancer un projet avant d’en parler à quiconque afin de garder pour soi l’enthousiasme du début.

Est-ce qu’on peut réussir seul?

Si vous avez déterminé votre objectif seul et l’avez peut-être «atteint» seul (sans soutien), vous aurez besoin des autres pour en bénéficier.

Par exemple, vous avez réussi à devenir millionnaire (un objectif qui pourrait ne dépendre que de vous à première vue).

Mais, supposons qu’il n’y ait personne pour vous vendre des biens et des services en échange de votre argent, que valent tous vos billets, du reste imprimés par d’autres personnes?

J’entends souvent la phrase :

Nous naissons seuls et mourrons seuls.

Chose certaine entre les deux, nous avons besoin des autres.

Réussir seul : une exception à la règle?

Vous avez travaillé sur vous afin d’atteindre votre objectif qui était  la «réalisation de soi».  «Être» étant pour vous plus important qu’avoir ou faire. Vous êtes dans le moment présent.   Vous vous sentez bien et en harmonie avec vous-même.

Avez-vous réussi seul à atteindre cet état?  Avez-vous lu des livres, suivi des ateliers, des séminaires, des formations? Avez-vous eu un mentor?

Curieusement, beaucoup de personnes ayant atteint un certain niveau de conscience reconnaissent faire partie d’un tout au niveau de l’énergie. Elles savent qu’elles ne sont pas seules.

Et vous?

Et vous, avez-vous réussi seul, sans l’aide de personne? Est-ce que votre réussite n’a nul besoin des autres pour exister? Partagez votre point de vue en laissant un  commentaire.

Sco!

Crédit images : http://www.photorack.net/index.php

24 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Sinje

    Bonjour Sco !
    Réussir?, Seule, pas seule? J’aime bien le tour de la question que tu nous en a fait dans cet article. Beaucoup de questionnements qui nous permettent de rester à l’écoute, d’avancer…
    Réussir par rapport à quoi?, un objectif peut-être que nous pensons déterminer seul?, mais n’est-ce pas aussi les autres qui contribuent à ce que nous désirons être?
    Il y a bien des moments où je peux me sentir seule.
    C’est bien en partageant que je me mets en route et et que je réussie à franchir le cap !
    Bonne continuation à toi
    A bientôt Sinje
    Sinje Articles récents..Etoile n°9 : L’histoire des frères Grimm « Une pluie d’étoiles ! »My Profile

    1. Sco!

      Bonjour Sinje,
      Effectivement c’est en partageant qu’on se motive et avance.

      Après avoir écrit cet article, j’ai vu une vidéo d’un coach en développement personnel qui disait que deux chercheurs avaient réussi à solutionner un problème. Ils n’étaient pas les experts numéro en la matière, mais ils demandaient à gauche et à droite pour trouver des pistes de solutions. Et ils ont trouvé!

      Pendant ce temps, la sommité en la matière restait seule dans son coin à chercher et ne demandait rien à personne. Elle croyait que personne ne pourrait l’aider…

      Cette histoire m’a fait réfléchir!

      Merci de ton commentaire, Sinje.
      Sco! :)

      1. Sinje

        Bonjour Sco!
        Je reviens sur cet article qui continuer à résonner en moi.
        J’ai pensé à mes enfants – eh oui, encore – et je me suis dit que là du coup on essaye un maximum à les pousser à « réussir seul » ! (Hors de nos temps on fait trop à leur place, faute de temps, on veux faire plus vite, on n’a pas la patience, parfois aussi on transfère nos frustrations sur eux….)
        Du coup dans ce cadre « réussir seul » équivaut plutôt à l’apprentissage de l’autonomie et donc de la liberté…avec le soutient de tout ce beau monde qui nous entoure !
        Belle journée à toi
        @+ Sinje
        Sinje Articles récents..Etoile n°24 : L’étoile de FröbelMy Profile

        1. Sco!

          Bonjour Sinje,

          C’est un bon point que tu apportes. «Réussir seul» a plutôt à voir avec le fait de devenir autonome et d’être libre sans exclure le soutien des autres, surtout en famille.

          Je vois bien autour de moi qu’être parent et enseigner l’«autonomie» aux enfants ce n’est pas évident, à travers toutes les charges et obligations familiales. Beaucoup de parents travaillent tous les deux à l’extérieur et en font beaucoup pour leurs enfants (souvent trop), question de compenser pour les moments où ils sont absents.

          Belle journée à toi aussi! ou plutôt bonne soirée!

          Sco! :)

  2. Michael

    Bonjour Sco,

    tu as raison, une réussite pour soi est inutile (et bien amère) si elle ne peut être partagée.

    Tout ce que j’ai réussi et dû à mon travail, mais j’ai tenu bon grâce à mon entourage qui m’a soutenu. A différent moments de ma vie, il y a eu des personnes différentes qui m’ont soutenu.

    Lire un livre pour réussir est déjà un signe que l’on a besoin des autres : au moins l’auteur du livre qui nous partage ses réflexions, expériences et nous donnes des pistes pour avancer vers nos objectifs.

    Michael

    1. Sco!

      Allô Michaël,
      Que dire de plus? Je suis contente d’«avoir raison»! 😉

      Je viens de répondre à Sinje et ma réponse vient confirmer le point de vue de mon article! Si j’avais vu la vidéo avant d’avoir écrit mon article, j’en aurais parlé dans mon article!

      Sco! :)

  3. Jean

    Bonjour Sco!
    Très bonne idée de souligner que « réussir » peut être associé à un but négatif. Le verbe est utilisé dans ce cas pour insister sur un processus aboutissant à un résultat. Par exemple : « Avec mon caractère soupe au lait, j’ai réussi à lui faire de la peine. »
    J’adore ton paragraphe « réussir seul : une exception à la règle », qui élève la question au niveau presque mystique « mission de vie ».
    Pour te répondre sur mon éventuelle réussite personnelle, même si je suis très souvent seul devant mon clavier, je pense que l’amour joue un énorme rôle dans le fait de réussir, et est une aide fabuleuse pour avancer dans la vie.
    Jean Articles récents..Réussir SeulMy Profile

    1. Sco!

      Allô Jean,

      Tu as un caractère «soupe au lait», toi? 😉

      Merci pour ton commentaire. En tout cas, nous savons que les autres sont importants en blogging comme ailleurs.

      Je viens de lire ton article «Réussir seul» pour la Croisée des blogs! Je suis heureuse de te voir y participer.

      À bientôt!

      Sco! :)

  4. samuel

    reussir seul? je dis non!

    quelque soit ce qu’on fait, ou réalise l’on a toujours besoin de l’aide de quelqu’un d’autre.

    maintenant, on peut juste décider de réduire les aides extérieures; mais l’on ne peut les éliminer complètement.

    1. Sco!

      Bonjour Samuel,
      Ton commentaire rejoint quant à moi le commentaire ci-dessus de Sinje qui parle d’autonomie.
      Sco!

  5. Alessandro

    Salut Sco,

    Très bon article qui fait réfléchir c’est sûr.
    C’est souvent ce que l’on transmet consciemment ou inconsciemment ce fait de pouvoir réussir seul.

    Et pourtant on a tous et toujours besoin de l’autre !
    Ce qui amène à se reposer les bonnes questions quand aux priorités du « seul » à…

    Plutôt du moi et/avec/par l’autre !

    À+

    1. Sco!

      Salut Alessandro,

      Hé oui, nous avons besoin des autres à moins de vivre en ermite dans le milieu de nulle part ! et encore!

      Tant mieux si des gens sont heureux ainsi. Ce n’est pas la vie que je souhaite!

      Sco! :)

  6. Madeleine Lamarre

    Salut Sco, je crois que s’entourer des bonnes personnes comme tu dis est déjà un exploit en soi. Avoir des gens qui vont nous soutenir, non pas nous décourager ‘est l’histoire d’une vie.
    Pour arriver à avoir les bonnes personnes dans son environnement, il faut d’abord savoir ce que l’on veut et connaître nos besoins réels. De cette façon on s’attire les bonnes personnes.

    Pour terminer, mon avis sur réussir seule. Je pense que si on ne peut pas partager le bonheur de réussir avec un partenaire de vie, c’est une réussite qui n’en est pas réellement une, puisque le vrai bonheur pour moi c’est le partage.

    Félicitation pour ton article.
    Madeleine Lamarre Articles récents..Sans amoureux, manque-t-il quelque chose à mon bonheur ?My Profile

    1. Sco!

      Salut Madeleine,

      Le bonheur vient de soi et c’est agréable de le partager avec un amoureux!

      C’est vrai qu’il faut d’abord savoir ce que l’on veut et ce n’est pas toujours facile de le savoir…

      Quand on n’a pas d’amoureux, on peut partager quand même avec les autres, non?

      Merci beaucoup du compliment!

      Sco! :)

  7. Max de blog Homme

    Pour moi être seul et apprendre à apprécier cela c’est effectivement devenir « indépendant » – cela va plus loin que l’indépendance vis a vis de ses parents, c’est une indépendance émotionnelle qui fait qu’on peut apprécier être seul avec soi même.

    Tout le monde n’est pas capable de cela et c’est dommage.

    Est-ce nécessaire pour le succès ? je pense que oui parce que tant qu’on est pas passé par l’indépendance, on attend des autres en permanence au point de ne pas faire certaines choses parce que personne n’est la pour les faire avec nous.

    Une fois qu’on a atteint l’indépendance, on peut revenir vers les autres en ayant ses expériences de vie et créer des synergies plutôt que d’attendre des autres qu’ils nous amènent ce qu’on arrive pas à se procurer à soi même.

    Max
    Max de blog Homme Articles récents..Blog Homme : Réussir Seul ? de la Codépendance à l’InterdépendanceMy Profile

    1. Sco!

      Allô Max,

      L’indépendance émotionnelle est très importante. Je dis souvent : être son maître et son disciple.

      Comme tu le dis si bien, ce n’est pas tout le monde qui y arrive.

      Je suis tout à fait d’accord avec toi. D’abord être indépendant (dans le sens d’autonome) pour ensuite créer des synergies avec les autres!

      Merci de ton commentaire!
      Sco! :)

      P.S. Je vais aller lire ton article!

  8. Jean

    Il me semble qu’il y a une confusion entre « être seul » et « être autonome », on peut être seul sans être autonome et inversement.
    Il est évident que celui qui réussit doit être autonome, mais certainement pas seul. En français, on traduit, « the self made man  » par « l’homme qui s’est fait tout seul », ce serait plutôt « l’homme autonome qui a réussi ». C’est un mythe : personne ne se fait tout seul.
    Napoleon Hill le dit très bien dans son livre « pensez et devenez riche », quand il parle de la persévérance nécessaire à la réussite, que celui qui a réussi. a été encouragé par ses amis, et a ainsi pu garder sa persévérance.

    1. Sco!

      Allô Jean,

      Tu résumes très bien dans ton commentaire ce que je n’ai pas dit clairement dans mon article.

      Merci et à bientôt! 😉

      Sco!

  9. Ecole du bien etre

    Comme tu le dis si bien, on n’est jamais seul mais si parfois on se sent bien seul !

    Réussir seul…pas possible car nous avons toujours besoin des autres pour au minimum avoir un feed-back sur ce que l’on fait et réajuster pour continuer à réussir !

    Quant à être autonome, comme disait Jean ci dessus,….ce sont bien les autres qui nous ont aidé à devenir autonome.

    Bref pas facile d’être seul !

    Même seule face à mon ordinateur, je suis reliée à des milliers d’internautes !

    A bientôt

    Karine
    Ecole du bien etre Articles récents..Comment bien communiquer : demandez au lieu d’accuser !My Profile

    1. Sco!

      Allô Karine,

      Comme tu le dis, même en étant seule, toi et moi, devant notre ordi, nous sommes reliées à tous les autres internautes.

      Et pour réussir avec nos blogs, nous avons besoin de ces autres internautes!

      Merci de ta visite!

      À bientôt!

      Sco! :)

  10. zenie

    Bonjour Sco, on a besoin des autres c’est évident, mais il faut trouver le bon équilibre pour être vraiment soi même.

    J’ai eu besoin de m’isoler un moment pour pouvoir penser par moi même et ça m’a fait beaucoup de bien, car parfois, on est trop influencé par les autres si bien qu’on s’éloigne de soi.

    zenie

    1. Sco!

      Bonjour Zenie,

      Du temps pour soi, c’est essentiel pour se «retrouver». Beaucoup de gens ont peur d’«entrer en contact» avec eux-mêmes.

      Merci de ta visite, Zenie.

      Amicalement,

      Sco! :)

  11. DESIRE

    Je suis d’accord on ne peut pas réussir seul certes mais nous ne devons pas se focaliser sur cette idée sans rien faire .Il ne faut pas avoir une mentalité d’assistance a tout moment.
    Pour ce que je sais seul ou pas seul ,seul le travail paye.

    1. Sco!

      Bonjour Desire,

      Et bienvenue.

      Savoir demander ou accepter de l’aide au bon moment pour nous permettre d’avancer est loin d’être une mauvaise chose.

      Merci de votre commentaire.

      Amicalement,

      Sco!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« Cochez cette case pour qu'un lien vers votre dernier article apparaisse ».

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.