«

»

Si la perfection existait, le perfectionnisme n’existerait pas!

On dit que la perfection n’est pas de ce monde

En fait, la perfection est de ce monde, mais nous l’ignorons.  Dans l’absolu, au plus profond de chacun de nous, il y a notre perfection, mais peu d’entre nous y ont accès.

Il y a tellement de «mémoires» qui recouvrent notre « perfection divine » que nous ne l’atteignons presque jamais. En fait, peu de gens en sont conscients. Et nous vivons notre vie terrestre avec des réactions et des sentiments humains… bla, bla, bla!

Ne partez pas!

Je ne vais pas m’aventurer dans la spiritualité ni dans le charabia incompréhensible. Par contre, si vous voulez comprendre quelque chose en spiritualité en toute simplicité, il y a des gens fort inspirants comme les Panache, Deepak, Wayne, Gregg et Neale Donald de ce monde, pour ne nommer que ceux-là. Et je les écoute avec grand intérêt.

Restons dans l’ici et maintenant, dans le quotidien, dans notre monde à trois dimensions, dans la vie de tous les jours, sur le plancher des vaches,… et pourquoi pas dans votre couple!

J’ai écrit cet article pour un événement mensuel auquel je ne participe que très rarement et j’ai nommé la Croisée des blogs du site développement personnel.org, qui est organisée ce mois-ci par Régis du site/blog Moment présent.

Et le thème de ce mois-ci est l’éloge de l’imperfection

Vous avez bien lu : l’éloge de l’imperfection!

J’ai trouvé le sujet inspirant! Bravo Régis!

Et j’ai plongé!

M’y connaissant assez bien en perfection ou plutôt en perfectionnisme (une vraie maladie mentale diront certains et je suis d’accord!), parce que j’ai beaucoup donné dans le perfectionnisme et ce dernier ne m’a rien rendu du tout

Au contraire, vous donnez dans le perfectionnisme et le perfectionnisme, pour vous encourager, vous dit toujours que vous auriez pu faire mieux…

Mais pourquoi donc vouloir en faire plus et ne pas savoir où s’arrêter? Aucune idée.

La perfection a pourtant une limite, tandis que le perfectionnisme n’en a pas.

On peut toujours perfectionner un truc et s’acharner dessus. Une histoire d’égo, de peur de ne pas être aimé, de déplaire, etc.? Peu importe.

La vie parfaite?

Et si c’était possible de tout faire à la perfection, d’être parfait et de tout avoir, qu’elle serait votre vie parfaite?

Et vous pourriez me répondre tout de go :

La vie sur une île déserte, luxuriante, où il fait toujours soleil, où le ciel est toujours bleu, où la vie est tranquille et où je me la coule douce au son des vagues!

perfection

Je vous offre cette île en cadeau pour deux semaines de vacances! Oui, cette île là, juste au-dessus!

Vous êtes enthousiaste! Quel bonheur!

Pour trois semaines de vacances! C’est encore mieux, me direz-vous!

Pour tout l’hiver!

Vous croyez rêver!

Maintenant, cette île déserte est à vous, pour le reste de vos jours, t-o-u-s les jours de votre vie parfaite jusqu’à la fin de vos jours parfaits, toujours le même ciel bleu parfait, la température parfaite, la brise parfaite, le petit nuage décoratif minuscule et parfait qui se pointe de temps en temps, sans cacher le soleil parfait, le même sable doux et chaud parfait sous vos pieds parfaits, jour parfait après jour parfait! Pendant un an, 10 ans, 50 ans, 100 ans! C’est parfait!

Parfait? Oui, mais pendant combien de temps?

Toujours la même perfection, je parie que ça deviendrait une routine et qui dit routine dit monotonie et ennui.

Ne manquerait-il pas un peu de gris imparfait, un peu de nuages d’imperfection de temps en temps, question de vous faire apprécier la perfection de votre belle île paradisiaque?

Autrement dit, seriez-vous  prêt à manger votre même dessert favori tous les jours de votre vie, jusqu’à la fin de vos jours?

imperfection

On reconnaît la beauté car il y a la laideur (même si l’un et l’autre sont subjectifs), le jour car il y a la nuit (ça c’est une réalité non subjective),  le ciel bleu car il y a parfois de gros nuages menaçants et un excellent dessert, car il y en a de moins bons!

En passant, la température cet été dans mon coin d’Amérique est tellement loin de la perfection que j’apprécie drôlement les jours de soleil… Je suis bien loin de mon île paradisiaque à moi!

J’ouvre une parenthèse (si vous voyez de la perfection dans les étés maussades, mon été serait parfait pour vous! Et je ferme la parenthèse).

Maintenant…mettons de côté l’île paradisiaque et ses conditions de vie de rêve et passons à votre partenaire parfait! Parce qu’en solitaire sur votre île, ce n’est peut-être pas tout à fait le paradis, même si vous y dégustez votre dessert favori jour après jour.

Quel serait le partenaire parfait pour vous?

Il ou elle a toutes les qualités que vous recherchez :

  • beauté
  • richesse
  • générosité
  • compréhension
  • facile à vivre
  • amour, amitié (votre partenaire est à la fois votre amoureux et votre meilleur ami, oui ça existe!)
  • sens de l’humour
  • patience
  • bienveillance, etc.

Et n’oublions pas que pour être parfait, votre partenaire aime la même île paradisiaque que vous.

Évidemment, votre partenaire parfait trouve en vous la même perfection que vous trouvez en lui ou en elle.  Un partenaire parfait ne peut se contenter que d’un partenaire parfait…

Cette liste n’est pas exhaustive.  Rajoutez-y toutes les qualités que vous voulez ou enlevez celles qui ne sont pas importantes pour vous (s’il y en a!).

Partager sa vie avec quelqu’un de parfait, c’est parfois ennuyant.  Vivre avec un partenaire à qui l’on n’a rien à reprocher, ça manque parfois de défis :

  • toujours à son meilleur,
  • sourire aux lèvres,
  • de bonne humeur,
  • généreux(se),
  • qui acquiesce à toutes vos demandes,
  • qui répond à tous vos caprices
  • qui accueille sa belle-mère (votre mère) à bras ouverts, etc.

Il n’y a même pas moyen de s’engueuler pour des broutilles, parce que votre partenaire plus que parfait prend toujours le temps de reboucher soigneusement le tube de dentifrice et de ramasser ses chaussettes. Je sais, c’est une vraie fixation, le dentifrice et les chaussettes!

En prime, il ou elle ne ressasse jamais le passé et continue à s’imaginer avec vous dans le futur. C’est le plus beau présent que la vie pouvait vous offrir; un cadeau du ciel… tout bleu, sans nuage, parfait, quoi!

Votre partenaire trop parfait, c’est comme votre île paradisiaque: la perfection ça va pour un temps. Après un moment, on se lasse de n’avoir rien à reprocher à l’autre. Ça manque de piquant, contrairement à la cuisine mexicaine!

Un mot… ou deux sur le travail et la perfection

Loin de moi l’idée de tout bâcler.  Je n’ai jamais rien bâcler, et vous?  Mais avez-vous remarqué que le temps est limité? 24 heures dans une journée que vous soyez perfectionniste ou non!

La différence entre le perfectionniste (qui n’atteint pas la perfection de toute façon) et la personne raisonnable qui met raisonnablement de temps et d’efforts dans une même tâche, est la suivante :

Primo : la personne raisonnable est satisfaite de sa tâche tandis que le perfectionniste se dit qu’il aurait pu faire mieux…

Segundo : la personne raisonnable est heureuse de passer à autre chose tandis que le perfectionniste est obnubilé par ce détail insignifiant qu’il aurait pu faire mieux, même si la vie de personne n’est en jeu.

Conclusion : Si vous avez besoin d’une opération, choisissez le chirurgien qui opère à la perfection, celui qui travaille avec minutie et précision, mais si vous n’avez besoin que d’un jardinier, choisissez celui qui ne travaille pas au tarif horaire tout en coupant les brins d’herbe un à un, en les mesurant pour qu’ils soient tous de la même longueur! Ben quoi? On est perfectionniste ou on ne l’est pas!

La tentation était forte de retravailler cet article à l’infini, mais j’ai résisté, puisqu’il ne pourrait pas être parfait, de toute façon. Assez c’est assez, comme on dit chez nous! Après tout, je ne suis pas chirurgienne!

Je vous offre donc mon article tel quel, avec toutes ses imperfections!

Et vous, que pensez-vous de la perfection et de l’imperfection, des perfectionnistes et même des personnes inspirantes qui nous disent que nous avons la perfection à l’intérieur de nous?

Sco!

 Crédit images: Photorack

(27 commentaires)

1 ping

Passer au formulaire de commentaire

  1. Marie

    Bonjour Sco !,

    J’ai lu par hasard ton article sur le site où il est publié.
    Et j’en suis ravie. Je ne suis pas loin de le trouver…parfait !
    Je ne plaisante pas !!

    Je n’ai pas voulu participer à l’évènement, je n’avais aucune idée qui semble tenir la route.
    Et tu as écrit ce que j’aurais aimé être capable d’écrire. Merci.

    Très bien vu et analysé, et j’apprécie que tu fasses référence à ces auteurs éclairants au début de l’article.
    Si j’ajoute Eckhart TOLLE, tu es d’accord ?

    Alors je reviendrai lire ton texte.
    A bientôt donc.

    Marie.
    Marie Articles récents..Le meilleur conseil anti-cancerMy Profile

    1. Sco!

      Bonjour Marie,

      Wow! Merci! Et en plus, ton commentaire est le premier! Comme quoi, on n’a pas besoin d’être parfait(e) pour être apprécié(e).

      Je dois te dire que le sujet m’a tout de suite inspirée! D’habitude, c’est le contraire!

      Et oui, je pourrais ajouter Eckhart à ma liste, mais je le trouvais plus sérieux que les autres, qui sont à mon avis plus faciles à comprendre. J’ai vraiment aimé ses ouvrages : Le pouvoir du moment présent et Nouvelle terre! Son enseignement c’est vraiment le moment présent tandis que les autres ont un discours plus varié.

      Et tu peux venir relire mon texte aussi souvent que tu le désires!

      Amicalement,

      Sco! 🙂
      Sco Articles récents..Je t’aime, je t’aime bien…My Profile

      1. Marie

        Bonsoir Sco ! ,

        E.Tolle est surtout radicalement opposé à toute psychologisation, qui ne sort personne de ses névroses. Il se situe dans la vraie spiritualité, radicale. C’est moins complaisant.
        Mais certains textes de Chopra ou de G.Braden sont assez coriaces je trouve !
        Tolle est immédiatement efficace. Ses deux livres m’ont enthousiasmée moi aussi.
        Je les relis souvent, ce qui est très rare.

        Si tu as des idées de livres que je ne connaîtrais pas, n’hésite pas !

        Amicalement.
        Marie.
        Marie Articles récents..Quelques idées simples pour la préparation des repasMy Profile

        1. Sco!

          Bonsoir Marie,

          Heureuse de te revoir! J’ai l’impression que Eckhart (je me permets de l’appeler par son prénom, tu m’excuseras!), lorsque je l’écoute sur vidéo, est tellement dans le présent qu’il n’aurait pas le temps de faire autre chose que de passer ses journées à juste être dans le présent!

          Et si sa vie est parfaite ainsi, eh bien, tant mieux! Moi, je dois vaquer à certaines occupations. Je ne sais pas si Eckhart a les mêmes occupations que moi ou s’il vaque à quelque chose d’autre!

          En ce moment, j’ai donné suffisamment dans les bouquins et je prends un peu de recul face aux livres justement. Je regarde plutôt des vidéos de ceux que j’ai mentionnés dans mon article et je les regarde même à répétition. De ces temps-ci, je garde le focus sur Panache que j’ai découvert tout dernièrement sur vidéo.

          D’ailleurs, Panache Desai dit que nous sommes parfaits tels que nous sommes, que nous n’avons rien à chercher, rien à réparer, rien à améliorer; nous n’avons qu’à être nous-mêmes… Il est tellement léger et inspirant! Quand ça ne va pas, on n’a qu’à prendre une grande respiration et à relaxer!

          Je pense que quel que soit le truc, la théorie ou la personne qui en parle, certains vont aimer et d’autres vont détester! On ne peut pas faire l’unanimité et c’est «parfait» ainsi!

          Eckhart disait dans un de ses deux livres (je ne cite pas, je ne fais qu’interpréter) : soit ce qu’il y a dans ce bouquin va être une révélation pour vous soit ça n’aura aucun sens! Je fais partie de la première catégorie et c’est parfait aussi pour ceux qui appartiennent à la deuxième!

          Amicalement,

          Sco! 🙂
          Sco Articles récents..Vivre d’amour et d’eau fraîcheMy Profile

  2. Helene-Objectif-Reussite

    Bonjour Sco !,

    Voilà un article rondement mené à la perfection.

    Trouver le juste milieu pour que la vie soit agréable et enrichissante avec ses plus et ses moins.
    je ne veux pas de cette ile déserte pour tout l’or du monde.
    Le mot de la fin : raisonnable.
    Oui, soyons raisonnable et acceptons nos imperfections et ce qui est imparfait autour de nous pour une parfaite vie en harmonie.

    Passé, présent, futur : trio liant le parfait et l’imparfait.

    Amicalement,

    Hélène
    Helene-Objectif-Reussite Articles récents..Cerveau, neurosciences et musicothérapie : retrouver une identitéMy Profile

    1. Sco!

      Bonjour Hélène,

      Je te souhaite d’abord la bienvenue!

      Merci! Un autre compliment! Je les accepte toujours avec plaisir!

      Moi, non plus, je ne vivrais pas jusqu’à la fin de mes jours sur l’île déserte de mon article.

      Je m’ennuierais à mourir! Ça manquerait de neige pour me faire apprécier les jours chaud et la diversité du climat.

      C’est un exemple que j’ai pris au hasard, enfin presque, parce que je l’entends parfois autour de moi : si j’étais riche, je m’achèterais une île déserte dans le Sud!!

      Je pense qu’on n’a pas le choix d’accepter l’imperfection et c’est parfait ainsi!

      Amicalement,

      Sco! 🙂
      Sco Articles récents..Vivre d’amour et d’eau fraîcheMy Profile

  3. Jean-Luc (de Moralotop)

    Sco, de même que l’ennui pourrait surgir par trop de perfection – même sur une ile paradisiaque – … ce même ennui déboulerait si la vie était trop lisse, sans aspérités, s’il ne se « passait rien ».

    Ce que j’en déduis ?
    Vive les problèmes !

    Car une vie sans problèmes – parfaite – mériterait-elle d’être vécue ?
    Jean-Luc (de Moralotop) Articles récents..Comment avoir confiance en soi ? Moralotop vous aide 20 fois !My Profile

    1. Sco!

      Bonjour Jean-Luc,

      Oui! vive les problèmes surtout quand on a ce qu’il faut pour les résoudre!

      Une vie trop lisse pour bien des gens c’est ennuyant et fatiguant! Combien de personnes qui ont peu à faire au travail terminent la journée en étant plus fatiguées que celles qui ont travaillé toute la journée?

      Décompresser en vacances, c’est nécessaire, mais décompresser en permanence par manque d’activités, c’est autre chose.

      Amicalement,

      Sco! 🙂
      P.S. Ma réponse manque de quelque chose, de punch peut-être, mais puisque rien n’est parfait, je passe au commentaire suivant!
      Sco Articles récents..Vivre d’amour et d’eau fraîcheMy Profile

      1. Jean-Luc (de Moralotop)

        Sur ton PS :
        Juste pour te dire combien j’apprécie ta façon de « dire les choses » sur toi-même et sur tes productions
        D’autant que tu le fais régulièrement ici ou là.
        Cela sonne juste et j’aime ça, voilà !
        A+ Sco !
        Jean-Luc (de Moralotop) Articles récents..Comment avoir confiance en soi ? Moralotop vous aide 20 fois !My Profile

        1. Sco!

          Coucou Jean-Luc,

          Juste pour te dire que j’apprécie ta réponse à ma réponse à ton commentaire! Ça me donne la chance de me pointer la face à nouveau!

          Certainement A+

          Sco! 🙂
          Sco Articles récents..Tu as raison, mon amour…My Profile

  4. Nicole

    Bonjour Sco,
    les artistes de tous temps travaillent dans le but de réaliser l’œuvre parfaite et c’est cette recherche qui leurs permet de construire jour après jour plusieurs travaux et heureusement, car sinon ils n’en feraient qu’un et reviendraient toujours dessus! C’est pourquoi chaque expérience est si importante même si elle n’est pas parfaite!
    Nicole Articles récents..peindre avec les couleurs de la nature 2My Profile

    1. Sco!

      Bonjour Nicole,

      Je trouve ton point de vue très intéressant au sujet de l’art. Le fait pour l’artiste de ne pas atteindre la perfection (selon lui, parce que certaines oeuvres nous semblent parfaites) lui permet de créer une autre oeuvre et une autre encore.

      Ce qui est important dans ce concept, c’est qu’il continue de créer autre chose au lieu de s’acharner sur la même oeuvre pour la rendre parfaite. D’après ma compréhension, l’artiste tend vers la perfection sans être perfectionniste.

      Il me semble que tu aurais pu écrire un article super là-dessus en tant qu’artiste! En fait, il n’est jamais trop tard!

      Amicalement,

      Sco! 🙂
      Sco Articles récents..7 ans de vie de couple : ça passe ou ça casse!My Profile

  5. Jean

    Bonjour Sco!,
    Je te redis la phrase de Raymond Devos que j’adore : le mari parlant à sa femme qui observe ses rondeurs avec désespoir : »si tu étais parfaite, il y a longtemps que je serais lassé, alors que là, je ne me suis pas encore habitué ».
    Tu vois, ça c’est de l’anti-routine ! Prenez des conjoints moches, idiots, incultes et nuls, il n’y aura jamais de routine dans votre couple.
    Concernant la perfection intérieure, je trouve que c’est réconfortant de se dire qu’on est parfait à l’intérieur. Certes, on n’y a pas accès mais bon, ça fait du bien quand même.
    Amitiés.
    PS. Je découvre souvent dans tes articles des expressions bien québécoises; « to the go » En France, on écrit « tout de go ».

    1. Marie

      Bonsoir Jean,

      Je m’immisce dans la conversation.
      Je voulais te dire merci de m’avoir fait tant rire avec la blague de Devos, et les conclusions que tu en tires !
      Je n’oublierai pas et saurai m’en servir. On manque parfois de répartie face aux reproches…

      Amicalement.
      Marie.
      Marie Articles récents..En manque d’énergie ? Misez sur les couleursMy Profile

    2. Sco!

      Salut Jean,

      Elle est toujours bien bonne cette blague de Devos et elle convient parfaitement à mon article! Merci de nous la partager!

      Je disais que nous n’avions pas «accès» à notre perfection dans le sens que nous ignorons que nous avons la perfection à l’intérieur de nous. Pour y avoir accès, il faut en prendre conscience…

      C’est vrai que des conjoints moches (de la façon dont tu les décris) feraient… une excellente comédie!

      Quant à l’expression «to the go», je ne l’utilise jamais et je ne l’ai tout simplement pas vérifiée avant de l’écrire, question de… question de… ne pas être perfectionniste! Voilà, je l’ai corrigée. Merci de me le dire!

      Tu trouves que j’utilise des expressions québécoises? Confidence pour confidence, moi, j’ai remarqué que les Européens utilisent beaucoup de mots anglophones… 😉

      Amicalement,

      Sco! 🙂
      Sco Articles récents..Vie de couple perturbéeMy Profile

  6. sylviane

    Bonjour Sco!

    Oui c’est vrai que le sujet a dû t’inspirer puisque je ne vois pas souvent participer à des évènements comme ça (un peu comme moi d’ailleurs)

    Heureusement que la perfection n’existe pas en ce monde que ce serait barbant de toujours avoir en face de soi un gugus ou une mémé toujours en train de faire ce qu’il faut, au moment où il faut etc…

    Ce serait d’un lassant, plus de discussions épiques, plus d’engueulades amicales qui se réolvent autour d’une bonne bouffe, enfin l’enfer quoi
    sylviane Articles récents..La Gazette des chemins de l’intuitionMy Profile

    1. Sco!

      Bonjour Sylviane,

      Non, les sujets ne m’inspirent pas habituellement ou si j’ai quelque chose à dire, ce n’est pas facile à intégrer dans la thématique de mon blog et, par conséquent, je passe mon tour et ne participe pas.

      Maintenant, tout le monde qui lira l’article saura que j’ai cette maladie (le perfectionnisme – moins aigu qu’avant) mais je me soigne!

      Un gugusse chez moi c’est une patente ou un machin (un truc ou un bidule), mais dans ta phrase, j’ai bien deviné que tu parlais d’un mec et de sa mémé! Enfin, j’ai un peu fouillé sur internet!

      Je pense que tous les prétextes sont excellents pour se retrouver autour d’une bonne bouffe et d’un bon vin (même si je n’en bois jamais!). Je pense aux autres!

      Amicalement,

      Sco! 🙂
      Sco Articles récents..Tu as raison, mon amour…My Profile

  7. Danièle de Forme et bien-être

    Bonsoir Sco,
    Pour avoir eu il y a peu de temps une personne parfaite chez moi je peux t’affirmer que ce n’est pas la joie.
    Il en serait de même si l’on pouvait avoir une vie parfaite. comme tu le dis l’ennui s’installerait bien vite, comme dans le couple si l’on ne fait rien pour ses sortir de la monotonie.
    Belle analyse de la perfection et du perfectionnisme.Heureusement pour moi je ne suis ni l’un ni l’autre.
    Belle et douce soirée.
    Danièle

    1. Sco!

      Bonsoir Danièle,

      J’ai lu ton article et j’ai bien ri même si ce n’était pas drôle pour toi!

      Tant mieux si tu n’est ni parfaite ni perfectionniste, tu as moins de travail à faire sur toi que moi et en plus, tu es rapide et efficace dans tout ce que tu fais! Et la rapidité et l’efficacité valent plus que la perfection et le foutu perfectionnisme!

      Merci aussi du compliment! 😉

      Amicalement,

      Sco! 🙂
      Sco Articles récents..7 ans de vie de couple : ça passe ou ça casse!My Profile

  8. Christine Votre Efficacite Personnelle

    Bonjour Sco,

    Voilà un bon article avec une bonne dose d’humour, mais qui n’est pas parfait ! 🙂
    Vive la fantaisie et à l’inverse d’Hélène, je dirais soyons fous et acceptons les différences et les défauts. Les nôtres en priorité et du coup plus facilement ceux des autres.
    Bien amicalement,
    Christine
    Christine Votre Efficacite Personnelle Articles récents..Prenez vos responsabilités et soyez optimisteMy Profile

    1. Sco!

      Bonjour ou bonsoir Christine,

      Merci pour le «bon» article, la «bonne» dose d’humour et le «qui n’est pas parfait»! Je prends tous les compliments avec plaisir et ça en fait trois! 😉

      Ce que Hélène disait, d’après ma compréhension, c’est qu’il vaut mieux être raisonnable dans le sens de pas trop perfectionniste, question de ne pas y laisser notre peau.

      Soyons fous! Je suis entièrement d’accord avec toi, mais pas perfectionniste!

      Amicalement,

      Sco! 🙂
      Sco Articles récents..Garder son coeur d’enfant, mais pourquoi donc?My Profile

  9. Phil

    Bonjour Sco,

    Bravo pour cet article qui met une bonne dose d’humour 😉 sur un sujet qui concerne beaucoup de monde.
    J’ai quitté la recherche de la perfection après la trentaine et bien content.

    Vive les différences et la diversité qui nous donnent tant de richesses.

    Ravi d’avoir découvert ton blog avec l’événement . J’ai pris le train en marche un peu tard… mon article sera dans l’ebook.

    Bien à toi

    Phil
    Phil Articles récents..perfection ou imperfection ? telle est la questionMy Profile

    1. Sco!

      Bonjour Phil,

      Je te souhaite la bienvenue et merci pour ton appréciation! L’humour c’est plutôt mon truc. Des choses sérieuses, il y en a partout et d’autres le font mieux que moi.

      Pour ma part, je continue à «me soigner du perfectionnisme» qui a un lien étroit avec un autre mot qui commence par p comme dans procrastination… En tout cas, je parle pour moi…

      Amicalement,

      Sco! 😉
      P.S. Je m’en vais de ce pas lire ton article!
      Sco Articles récents..Mettre de l’eau dans son vinMy Profile

  10. Phil

    Hello

    ça tombe bien, je viens de démarrer une formation gratuite sur STOP à la Procrastination , sur Plume-active

    alors à très vite

    😉

    Phil
    Phil Articles récents..Plume et créationMy Profile

    1. Sco!

      Hello Phil,

      Je pense que tu vas avoir beaucoup d’intéressés à ta formation, à moins que les gens se disent :

      Bon, je vais attendre un peu. Je penserai à ça demain!

      On est procrastine ou ne procrastine pas!

      Amicalement,

      Sco! 🙂

  11. Dominique

    Bonjour Sco! et merci pour cet article sur la perfection…
    Dans notre société actuelle l’image est si importante que ne pas plaire est difficile à encaisser. Personnellement j’avais un défaut physique qui me rendait la vie insoutenable. J’avais l’impression que tout le monde ne regardait que ça et que rien n’allait dans ma vie à cause de lui.
    Alors j’ai sauté le pas et je suis passée par la chirurgie esthétique. Non pas pour être parfaite mais pour gagner en estime de moi.
    Ça a été comme un déclic. Depuis je ne me sens pas parfaite mais je m’accepte et j’ai réussi à m’intégrer socialement aussi bien au travail que dans la vie privée.
    Et je suis bien d’accord avec plusieurs commentaires lu ci-dessus : si tout était parfait, de quoi parlerions-nous ? Nous nous ennuierions !
    Acceptons-nous et profitons des astuces pour nous améliorer afin de développer notre bien-être personnel. Certains coups de pouce ne sont pas de la triche, juste des aides très bénéfiques pour une vie en harmonie.

    A bientôt !
    Dominique

    1. Sco!

      Bonjour Dominique,

      Merci pour votre message qui va sûrement aider des gens qui ont de la difficulté à s’accepter.

      Cordialement,

      Sco!
      Sco! Articles récents..Crise de la quarantaineMy Profile

  1. Gratitude, imperfection et ebook - Bilan de la croisée des blogs - Moment Présent

    […] Si la perfection existait, le perfectionnisme n'existerait pas par Sco!  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« Cochez cette case pour qu'un lien vers votre dernier article apparaisse ».

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.