«

»

Toute vérité n’est pas bonne à dire

Être optimiste ou pessimiste?

Fait-il soleil avec des passages nuageux ou nuageux avec des éclaircis? Certains diront que ça dépend de la quantité de nuages. Y a-t-il plus de nuages que de ciel bleu ou vice versa?

Le verre est-il à moitié plein ou à moitié vide?

Et l’on vous accole une étiquette : soit tu es pessimiste lorsque tu vois le verre à moitié vide et que tu as la certitude qu’il va pleuvoir, soit on te félicite d’être optimiste lorsque tu vois le verre à moitié plein et que tu prétends que le soleil viendra à bout des nuages.

Si tu es optimiste, en prime, tu pourras te prélasser sous les doux rayons de l’astre jaune pour déguster ce verre à moitié plein.

Et le «réaliste» là-dedans? Il n’a pas de verre ou il boit à même la bouteille? Dans ce cas, on dira de lui ou d’elle qu’il y a manque de savoir vivre.  Quand on a de bonnes manières, on ne boit pas à même la bouteille! Tout le monde sait ça!

À mon avis, le réaliste est la personne qui ne considère pas l’autre comme étant ni pessimiste ni optimiste, que le verre soit à moitié vide ou à moitié plein. Pourquoi débattre d’une même réalité? Le verre contient la moitié de la quantité qu’il pourrait contenir.

Quand la vérité sort de la bouche des enfants…

On dit que la vérité sort de la bouche des enfants! Ah! ce qu’ils sont mignons, ces enfants qui disent la vérité.

Maman, pourquoi elle est laide la vieille dame, demande votre cher petit, à haute voix et en pointant la dame du doigt?

Vous pourrez répondre ceci, même si vous avez le goût d’être n’importe où ailleurs, tellement vous êtes mal à l’aise devant la «franchise» de votre enfant: elle n’est pas laide, la dame. Elle est belle à l’intérieur et elle n’est pas vieille la dame, elle a du vécu! Je parie que votre enfant n’y comprendra rien et posera une autre question tout aussi géniale!

Et à l’intérieur de vous, vous vous dites que votre enfant a dit tout haut ce que vous pensiez tout bas. Et vous avez bricolé une réponse pour tenter de vous sortir de cette situation embarrassante.  On voit bien que la vérité n’est pas toujours bonne à dire.

Est-ce que les enfants disent que le verre est à moitié plein ou à moitié vide, étant donné qu’ils disent la vérité? Faudrait le leur demander.

dire la vérité

Dire la vérité dans le couple ou ne pas dire la vérité?

Le verre est à moitié vide, chéri! Mais non, pas du tout! Il est à moitié plein, chérie!

Jusqu’ici, pas trop de conséquence à part la pseudo étiquette de l’optimiste ou du pessimiste! C’est une question de point de vue.

Elle : Je trouve que cette robe me fait paraître plus enrobée, chéri! Qu’en penses-tu?

Lui : Euh! Je trouve qu’elle ne te va pas du tout te va très bien, chérie.

Souvenez-vous : vous n’êtes plus un enfant et toute vérité n’est pas bonne à dire, mais vous avez le droit de penser le contraire de ce que vous dites, surtout quand la survie de votre couple est en jeu.

Note : Ici, monsieur, vous n’avez pas le choix de répondre cela. Si vous gardez le silence, ça va se retourner contre vous.  Vous ne pouvez pas dire non plus : tu as raison! Cette robe t’ajoute des kilos au popotin, à moins que vous soyez sous serment et dans l’obligation de dire la vérité, comme au tribunal, soit que vous ayez un verre dans le nez et que vous ne sachiez pas ce que vous dites, soit que vous ne teniez tout simplement pas à la vie!

Un tout autre jour, en portant la même robe, votre femme pourrait aussi bien dire le contraire : Je trouve que cette robe m’amincie, chéri! Qu’en penses-tu?

Vous ne vous voyez pas en train de répondre à votre femme : ça, c’est parce que tu ne te vois pas le derrière de dos!  Ça amincit quoi au juste? Vous vous contenterez de répondre : Bah! je ne sais pas. Je n’y connais rien en style amincissant!

Et votre femme de vous lancer :Ah! tu n’y connais en style amincissant? Tu disais pourtant de la voisine la semaine dernière que son nouveau manteau la faisait paraître plus mince!

Nul besoin de répondre à votre femme : l’autre jour, tu disais pourtant que cette robe te faisait paraître plus grosse et maintenant tu dis le contraire. Qu’est-ce qui t’a fait changer d’avis?

Votre femme vous répondra peut-être qu’elle ne dit pas le contraire. Elle ajoutera que cette robe fait paraître certaines parties de son corps plus minces et d’autres plus enrobées. Voilà tout.

Elle : L’autre jour, j’ai dit plus enrobée et non plus grosse. Dis donc, me trouves-tu GROSSE…?

Lui : Pas du tout, chérie, je te trouve pas  parfaite, juste pas  assez mince!

Elle : Ah! Ah! je suis mince? Tu viens pourtant de dire que tu n’y connais rien en style amincissant! Faudrait te brancher.

Elle vous demande de vous brancher alors qu’elle ne l’est pas elle-même!

Aurait-il fallu dire la vérité lorsque votre femme vous a demandé la première fois si elle avait l’air plus enrobée dans cette robe?

Dire la vérité aurait été : Oui, ça te fait paraître la taille et les hanches plus larges…

Mais c’est à vos risques et périls.

Et la deuxième fois, lorsque votre femme vous a demandé : Est-ce que ça m’amincit?

Dire la vérité aurait été : Oui, de partout, sauf de la taille et des hanches.

Et c’est encore à vos risques et périls.

Et il y en a des tas d’exemples ou de questions piège comme ça ou la vérité n’est pas toujours bonne à dire et surtout à entendre. La vérité, on la garde souvent silencieuse dans notre tête. En voici quelques-uns :

Elle:  Je trouve que j’ai vieilli. Trouves-tu?

Lui :  Je ne trouve pas. Et dans sa tête :  Bien sûr que tu as vieilli, comme moi, mais c’est moins évident pour une femme que pour un homme.

Ou le contraire :

Elle : Je trouve que je n’ai pas changé. Le temps n’a pas laissé de trace sur mon visage.

Lui : Tu es toujours aussi belle. Et dans sa tête :  Mais moi, je les vois bien ces traces plus ou moins creuses sur ton visage…Je pense que ta vue baisse.

Lui :  Je considère que je suis un bon partenaire. Qu’en penses-tu?

Elle : Oui, tu es un bon partenaire. Et dans sa tête :  Tu es surtout un bon père plus qu’un bon partenaire.

Lui : J’espère que je suis un bon père.

Elle : Madame : Tu es un bon père. Et dans sa tête : mais ça dépend des jours.

Pour garder l’unité d’un couple, il faut parfois masquer un peu la vérité. Et vous, dans votre couple, pouvez-vous vous dire la vérité, toute la vérité, juste la vérité?

Sco!

(18 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Marie@Nourriture Sante

    Bonjour Sco! ,

    Question terrible !

    Dans un couple comme dans les relations sociales en général, mentir est une nécessité absolue.
    Presqu’une forme de respect de la relation justement.
    Une question de survie.

    Le problème bien sûr, c’est sur quoi on ment…Dans quel état d’esprit.
    L’essentiel étant de ne pas se mentir à soi.
    Parce que là c’est la relation à soi qui est compromise.

    Bonne journée.
    Cordialement.

    Marie.
    Marie@Nourriture Sante Articles récents..Aidez votre corps à lutter contre la fatigue de la rentréeMy Profile

    1. Sco!

      Bonjour Marie,

      Une nécessité absolue? Ça me fait un peu peur!

      Il y a en a qui se disent tout, que ça plaise à l’autre ou non. Mais j’avoue que dans certaines situations, ce n’est pas évident de tout dire à l’autre, de ne dire que la vérité, juste la vérité, rien que la vérité, comme au tribunal.

      Trouves-tu que je vieillis, chéri? Oui et non, tu avances en âge, comme tout le monde!

      Je pense que je pourrais écrire un article sur les vérités dites autrement, question de la rendre plus acceptable.

      Amicalement,

      Sco! 😉
      Sco Articles récents..La bonne personneMy Profile

  2. Jean-Luc (de Moralotop)

    A l’âge des préaux d’école, je disais que ma soeur avait mangé le pot de miel alors que c’était moi qui l’avait (encore) engouffré… il valait mieux habiller la vérité.

    Aujourd’hui, je suis particulièrement attaché à « dire les choses ».
    C’est même une marque de fabrique.
    Et ce, tous domaines confondus, amour, amitié, affaires etc.

    Mais… et c’est d’ailleurs c’est ce que tu fais dans ton article via des exemples concrets, tout est dans la manière de les dire.

    Pourquoi blesser, ou indisposer l’autre, alors que le message passera aussi bien (parfois mieux) avec des mots et des attitudes choisis ?
    Jean-Luc (de Moralotop) Articles récents..Langage verbal, langage non verbal, choisissez !My Profile

    1. Sco!

      Salut Jean-Luc,

      Ce n’est pas bien de mettre ses «péchés» sur le dos de sa soeur. Mangé le pot de miel et mettre ça sur le compte de ta soeur… Dis donc, tu ne devais pas être diabétique…

      On dit que pour ne pas blesser ou indisposer, il faut être diplomate. Je n’en connais pas beaucoup des gens «diplomates» et toi?

      Amicalement,

      Sco! 😉
      Sco Articles récents..Mettre de l’eau dans son vinMy Profile

  3. sylviane

    Bonjour Sco!

    Tout d’abord dans un couple si la femme ou l’homme éprouvent toujours le besoin de demander à l’autre : « tu m’aimes ? », je suis bien dans cette nouvelle robe » ? etc c’est que l’auto-confiance de la personne qui questionne est au ras des pâquerettes

    En effet nul besoin de rechercher être approuvés quand nous sommes affirmés et bien dans notre peau mais effectivement il vaut mieux pour conserver l’unité du couple « biaiser » sinon ça plombera souvent l’atmosphère de dire la vérité rien que la vérité et tout le vérité et de plus

    1. Sco!

      Bonjour Sylviane,

      Au ras des pâquerettes? Je crois que chez moi, c’est ce qu’on appelle les «marguerites», sauf erreur de ma part. Et quand on se demande si l’autre nous aime, on l’effeuille, cette marguerite…

      Il m’aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie…

      Je pense que si on demande constamment à l’autre comment il/elle nous trouve dans telle tenue, c’est un manque de confiance en soi ou un manque de goût au niveau vestimentaire. Combien y a-t-il de femmes qui disent constamment à leur homme quoi porter, car ils n’y connaissent rien en couleur ou en vêtements…

      Amicalement,

      Sco! 🙂
      Sco Articles récents..Je t’aime, je t’aime bien…My Profile

  4. cécile

    Sco! je suis de l’avis de Marie : mentir est une question de survie du couple! Mais en même temps, que ferait-on de toute cette vérié? Pour quoi faire?
    Après quelques années de vie commune, on se comprend à demi mot, sans avoir besoin de vraiment tout se dire. Et puis, on a d’autres priorités. C’est là qu’il faut être optimiste…et l’optimisme, c’est orienter sa vie dans le bon sens, c’est ça l’important. Pas la vérité…

    1. Sco!

      Salut Cécile,

      J’aime bien ta question : que ferait-on de toute vérité?

      Je pense qu’il y a une chose à taire dans un couple, ce sont les compliments sur les autres hommes ou les autres femmes qui passent dans les parages.

      Après des années à travailler avec une personne, on se comprend aussi sans se parler, juste à se regarder parfois.

      Amicalement,

      Sco! 😉
      Sco Articles récents..Vivre d’amour et d’eau fraîcheMy Profile

  5. Jean

    Bonjour Sco!,
    Moi je dis toujours la vérité à ma femme. Par exemple : « non cette robe ne te va pas du tout, elle te boudine » (après avoir jeté un coup d’oeil sur le prix sur l’étiquette).
    3 avantages :
    – la responsable de ses rondeurs, c’est la robe.
    – on économise un bon paquet, car l’argument l’a convaincue immédiatement.
    – on repart dans l’harmonie sans aucun conflit.
    Amicalement. 😉
    Jean Articles récents..Etes-vous plutôt Visuel, Auditif ou Kinesthésique ?My Profile

    1. Sco!

      Bonjour Jean,

      Toi, tu peux tout dire à ta femme et ta femme te dit probablement tout! Je t’ai sûrement dit que tu es dans un couple idéal.

      Je pense que les hommes devraient suivre tes conseils : la responsable de ses rondeurs, c’est la robe! Quelle diplomatie.

      Amicalement,

      Sco! 😉
      Sco Articles récents..7 ans de vie de couple : ça passe ou ça casse!My Profile

  6. Helene-Objectif-Reussite

    Bonsoir Sco!,

    Tous les jours je mens. Un voisin me rencontre et me demande comment je vais, je lui répond « je vais bien et vous ? Idem pour le commerçant du coin. Dans la question de ma part « Et vous » ? C’est idem, je mens car je n’ai pas toujours l’esprit disponible pour m’intéresser honnêtement,t à l’autre.

    En couple : je ne le suis plus actuellement mais mon expérience me dit que toutes vérités n’est pas bonnes à dire. Savoir doser avec une part de tolérance dans les réponses font partie des lois de communications entre deux être.

    Sylviane à raison de souligner le sujet de la confiance en soi.

    Marie souligne sur la nécessité de mentir, pour moi ce n’est pas du mensonge, c’est du savoir vivre dans le respect de l’autre (ce n’est que mon avis).

    Amicalement,

    Hélène
    Helene-Objectif-Reussite Articles récents..Chemin de vie, sens et cohérence de nos parcoursMy Profile

    1. Sco!

      Bonsoir Hélène,

      Dans une question du genre : comment allez-vous? Généralement, on ne veut pas savoir comment l’autre va, surtout si c’est un étranger ou si ce n’est pas un proche. C’est une question de politesse et on ne s’attend pas à ce que l’autre s’étende sur la réponse en long et en large ou nous explique ses problèmes.

      Il y a de ces questions ou de ces expressions qui ne sont que des questions de savoir-vivre.

      Mais, dans un couple, lorsqu’on demande à l’autre comment il/elle va, l’autre devrait pouvoir s’exprimer…

      Amicalement,

      Sco! 🙂
      Sco Articles récents..7 ans de vie de couple : ça passe ou ça casse!My Profile

  7. Bernadette GILBERT

    Bonjour Sco!,
    On a démontré depuis longtemps que l’encouragement et l’expression de l’estime de l’autre faisait avancer celui-ci. Alors oui, pour le mensonge qu’on disait autrefois « pieux » !
    Le problème, c’est quand il est de complaisance et qu’on affirme haut et fort l’inverse de ce qu’on pense tout bas. Là, je crois que l’univers ne se trompe pas et que les ondes qui accompagnent le message peuvent faire des tsunami dans le coeur de celui qui les reçoit.
    En résumé, il nous reste à exprimer ce qui peut apporter à l’autre. Oups ! pas facile, tout de même…
    Au passage, ce serait sympa que tu me présentes le grand frère (allons ! disons le père…) du gars en photo !!!
    Amitiés, 😉
    Bernadette GILBERT Articles récents..La cannelle au secours de la glycémie et de la maladie d’AlzheimerMy Profile

    1. Sco!

      Bonjour Bernadette,

      Dire la vérité dans le but de faire avancer l’autre et l’encourager, ça devrait être normal dans un couple, car si on est là pour critiquer l’autre, il n’y a pas grand chance d’avoir un couple heureux.

      Le gars de la photo? Oui, il est vraiment cute! Désolée, mais je ne connais ni ce beau gars ni son père non plus… Ce sera pour une prochaine fois.

      Amicalement,

      Sco! 🙂
      Sco Articles récents..La bonne personneMy Profile

  8. hannah@technique Tipi

    Bonsoir Sco!
    La meilleure façon de ne pas se trahir, c’est de ne pas poser
    ce genre de question…il y a aussi « est ce que tu m’aimes »,
    question très risquée!
    Ceci dit quand j’ai un doute à propos des robes, je pose
    la question de savoir si c’est flatteur ou le contraire.
    Je m’attends à une réponse vraie donc si il me dit que cette
    robe ne me va pas, je le crois sans me faire de noeuds!
    hannah@technique Tipi Articles récents..La dépression cherche à vous guérirMy Profile

    1. Sco!

      Bonsoir Hannah,

      C’est une bonne astuce de demander à l’autre si un vêtement est flatteur ou non, lorsqu’on veut l’opinion de l’autre, mais c’est encore mieux lorsque l’autre s’exclame qu’on est belle dans cette robe sans avoir à demander quoi que ce soit!

      Wow! On sait tout de suite qu’il dit la vérité!

      Amicalement,

      Sco! 😉
      Sco Articles récents..Ne pas se sentir bien chez soiMy Profile

  9. Christine Votre Efficacite Personnelle

    Bonjour Sco,

    À propos du verre à moitié vide ou plein selon son degré d’optimisme, j’aime bien aussi penser que le verre est totalement plein : Avec de l’eau ou du vin, selon le choix,et de l’air. 🙂
    Quand à la vérité dans le couple ou en famille ou avec ses amis, c’est la même chose pour moi, toute vérité n’est pas bonne à dire. Ou alors, il faut vraiment prendre le temps de formuler et d’écouter l’autre.

    Sinon, je suis d’accord avec Sylviane, les questions : « Tu me trouves jolie ? », « comment me trouves-tu avec cette robe? », « tu m’aimes ? » , c’est sans doute un manque de confiance en soi et surtout un manque de confiance dans sa relation avec l’autre.
    Bien amicalement,
    Christine
    Christine Votre Efficacite Personnelle Articles récents..histoires à méditer : L’estime de soiMy Profile

    1. Sco!

      Bonjour Christine,

      Je suis tout à fait d’accord avec toi au sujet du verre.

      Et je suis aussi d’accord avec toi au sujet de la vérité.

      Quand on ne dit pas la vérité, ce n’est pas nécessairement parce qu’on veut «mentir». C’est souvent pour ménager l’autre.

      Amicalement,

      Sco! 😉
      Sco Articles récents..Qu’est-ce qu’elle a ou qu’il a de plus que moi?My Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« Cochez cette case pour qu'un lien vers votre dernier article apparaisse ».

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.